Mais trois nuits par semaine
C'est sa peau contre ma peau
Et je suis avec elle
Et trois nuits par semaine 
Mais bon Dieu, qu'elle est belle

Dans la nuit de Rebecca
Que la légende partira
Et aujourd'hui pour une troisième fois
Elle décidait de sa première fois
C'est avec lui qu'elle le voulait
Qu'elle désirait à ce qu'il l'aimait
Et puis avec cet homme qui rit
Celui pour qui elle a choisi
Dans la chambre, au pied du fleuve
La ville endormie les laisse seuls
Et sous la chaleur et sans un bruit
Ils rattraperont de la nuit, la nuit
La nuit

Mais trois nuits par semaine
C'est sa peau contre ma peau
Et je suis avec elle
Et trois nuits par semaine 
Mais bon Dieu, qu'elle est belle
Mais trois nuits par semaine
C'est son corps contre mon corps
C'est nos corps qui s'enchaînent
Mais trois nuits par semaine 
Mais bon Dieu, qu'elle est belle

À bout de souffle comme une sirène
Elle voit son corps qui se réveille
Elle arrachait tous ses vêtements
Par quelques gestes élégants
Il posa ses mains sur elle a rougi
Il a tout voulu et on l'a puni
Elle caressa en douceur
Comme pour oublier sa douleur
Et il l'a pris dans ses bras
Car elle avait un peu froid
À cet instant et à chaque fois
Elle voudra le revoir au moins trois nuits, trois nuits
Trois nuits

Mais trois nuits par semaine
C'est sa peau contre ma peau
Et je suis avec elle
Et trois nuits par semaine 
Mais bon Dieu, qu'elle est belle
Mais trois nuits par semaine
C'est son corps contre mon corps
C'est nos corps qui s'enchaînent
Mais trois nuits par semaine
Mais bon Dieu, qu'elle est belle

C'est dans la nuit de Rebecca
Que la légende partira
À cet instant et à chaque fois
Elle voudra le revoir au moins trois nuits
À cet instant et à chaque fois
Ils se donnèrent rendez-vous trois nuits
Trois nuits

Mais trois nuits par semaine
C'est sa peau contre ma peau
Et je suis avec elle
Et trois nuits par semaine
Mais bon Dieu, qu'elle est belle
Mais trois nuits par semaine
C'est son corps contre mon corps
C'est nos corps qui s'enchaînent
Mais trois nuits par semaine 
Mais bon Dieu, qu'elle est belle

Mais trois nuits par semaine
C'est son corps contre mon corps
C'est nos corps qui s'enchaînent

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *